Nos formateurs 2018

Notre équipe de formateurs travaille de manière collaborative, tout au long de l'année en vue de vous proposer des modules adaptés et cohérents qui vous accompagnent dans le développement de vos projets ... Ils se rassemblent au moins deux jours par an, venant de tous les coins de France et même d'ailleurs, pour dresser le bilan et analyser la saison écoulée et envisager la construction et la restructuration à mettre en place pour la saison suivante ...

Cette équipe grandit peu à peu, intégrant de nouveaux membres chaque année ... Et chaque nouveau formateur offre à notre structure de nouveaux savoir-faire et de nouvelles approches pédagogiques dont chacun profite...

Geneviève CAILLETEAU (enfilage de perles) - Après une carrière d'éducatrice spécialisée, elle se réoriente en suivant un apprentissage de l’enfilage de perles chez Schmitgall à Paris, puis en créant son entreprise "La perle rare" en 1989. Depuis, elle poursuit son travail d'enfileuse tout en se dotant de nouvelles formations et de nouvelles techniques (gemmologie, connaissance des perles...). Pourquoi elle a rejoint notre équipe de formaterus : « Voilà plus de 30 ans que j’ai appris à enfiler les perles de culture « à l’ancienne » avec un nœud entre chaque perle, auprès de professionnelles de grandes maisons spécialisées dans la perle, puis en école de bijouterie HBJO à Paris. Je n’ai jamais cessé depuis de m’intéresser au monde des perles, à travers des lectures, des visites de musées et d’expositions. J’ai ainsi accumulé une riche documentation, et ma pratique en renfilage auprès de bijoutiers, d’antiquaires et de particuliers m’a amenée à affiner mes techniques. A ce stade de mon parcours, il me semble important d’en faire profiter d’autres professionnels intéressés par ce savoir, manuel et intellectuel. »

Aly DIANKA (approfondissement de la soudure, du dessin technique au bijou ) - Né en République du Congo, Aly va apprendre très tôt la bijouterie aux côtés de son père qui a un atelier. Il y devient d'ailleurs chef d'atelier en 1988, se spécialisant dans la fabrication de chaînes, de bijoux en filigrane et de bijoux "nattés" mais aussi la réparation des bijoux anciens. Six ans plus tard, il ouvre son propre atelier à Brazzaville où il obtient en 1995 le premier prix du "Meilleur filigraniste". Arrivé en France, il a installé son atelier au sein du Pôle Bijou de Baccarat et intégré l'équipe de formateurs de PBMA-CF. Si depuis septembre 2016 il a quitté Baccarat pour Lyon où il enseigne a temps plein au sein de la SEPR – Section Art du Bijou et du Joyau, il ne peut pourtant pas s'empêcher de revenir régulièrement à Baccarat par exemple pour animer quelques stages chaque année. Pour lui, aimer former ce n'est qu'être "animé par la passion de ce métier et une passion doit être partagée. Ensuite vient cette transmission de savoir-faire car dans la formation nous ne devons pas seulement former mais aussi donner une partie de soi. "

Laurence FAVRE-LORRAINE (les matières plastiques) - « Pour moi former c'est passer un relais en faisant découvrir la conception de parures pour le corps en détournant des matériaux de leur fonction originelle, en jouant de matières différentes qui offrent un éventail de possibilités à explorer. »

Stéphane LANDUREAU (ciselure au repoussé, matiérage et surfaçage du métal, initiaiton à la réparation) - « Je donne des formations depuis une quinzaine d'années dans des écoles de bijouterie. Il s'agit avant tout de partager des connaissances, des savoirs, des expériences vécues. La transmission dans les métiers d'art est fondamentale afin que ce secteur reste vivant. Je dois beaucoup à mes professeurs qui m'ont fait aimer le métier, m'ont appris à repousser les limites. L'enseignement est, pour moi, un juste retour des choses. »

Patricia LEMAIRE (workshop créatifs)

Monique MANOHA (métodologie de la créativité) - « La créativité n’est pas qu’un don… Certes, nous sommes plus ou moins créatifs mais nous pouvons renforcer nos qualités par une méthodologie qui nous permettra tout à la fois d’enrichir notre travail et de le diriger afin de l’utiliser au mieux pour « designer » des pièces ou des séries, ou encore pour créer des projets cohérents et construits. Et puis former et accompagner est dans la logique de ma mission au sein de Pôle Bijou et tant mieux car cela me passionne, en souvenir de tous ces gens qui m'ont appris, transmis et donné le goût de travailler. »

Benjamin METIVIER (gestes de base de la bijouterie, bijouterie au marteau, du dessin créatif au dessin technique) - « Je veux transmettre pour que ce métier reste vivant, pour le faire perdurer. Cela permet également un échange d’expériences, de savoir, à travers différentes rencontres. »

Sophie MOULEYRE (gestes de base de la bijouterie) - « La formation fait pour moi partie intégrante de mon travail. J’ai appris à «faire» parce que l’on m’a montré, que certains ont pris le temps de transmettre leurs techniques et leurs passions. Parallèlement à mon activité, je suis d’ailleurs enseignante en CAP, pour des adultes en reconversion professionnelle. J’aime l’idée de partager, d’échanger, de montrer, de donner confiance et d’apprendre. J’aime l’aspect vivant de l’échange en formation, qui nourrit tout à la fois l’apprenant et le formateur. »

Jacky SCHWARTZ (gestes de base de la bijouterie et travail de la cire) - « Ce qui me motive à former c’est la passion du métier et le plaisir, doublé d’une réelle fierté, de voir la réussite et l’épanouissement de certains stagiaires. »

Nadine SIZAIRE (récupération et recyclage) - « J’ai toujours aimé explorer et inventer à partir d’éléments récupérés. Il est important pour moi d’être conscient qui tout peut se transformer, s’organiser différemment, s’assembler, se compléter dans le but de construire un objet abouti. Partager cette démarche avec d’autres me réjouit »

Fabienne ROZANSKI (bas relief en fonte au sable) - Elle a toujours été fascinée par la matière qu'est le métal et son travail... Alors, c'est instinctivement qu'elle s'est orientée vers la bijouterie qui combien l'art du métal précieux, la délicatesse du geste et l'esthétisme du modèle... Après plusieurs années passées dans différentes bijouteries, on lui lance le défi d'enseigner son métier. 

Depuis 10 ans, elle transmet sa passion du geste à des jeunes en cours de CAP ou BMA. Il n'y a rien de plus gratifiant et enrichissant selon elle que de pouvoir accompagner ces jeunes (et aussi ces adultes comme au sein de PBMA-CF) dans leurs projets professionnels. Laissant son propre établi de côté durant quelques années pour apprivoiser son métier d'enseignante, ses mains lui démangent ... En 2009, l'appel des outils étant trop fort elle crée son entreprise où elle développe des bijoux argent parés de bois précieux, de plumes, de résine trouvant ainsi un équilibre et un enrichissement entre travail à la cheville et partage. Si on lui demandait de choisir entre création et enseignement, elle ne pourrait pas car pour elle "l'un ne va pas sans l'autre". Quand à la fonte au sable, qu'elle vient mettre en partage chez nous, elle lui permet d'appréhender le bijou (motif et volumes) de manière plus plastique, avec une approche de modelage très différente des techniques traditionnelles de bijouterie-joaillerie

 qu'elle pratique par ailleurs. C'est pour ces ouvertures esthétiques qu'elle apprécie la fonte au sable et souhaite la faire découvrir. 

Gérald VATRIN (apprivoiser le dessin créatif, du dessin créatif au dessin technique) - « Je souhaite transmettre dans ce stage une manière d’aborder une technique de dessin simple, propre à chacun(e) et utile dans vos différents domaines d’expression professionnelle. Le but n’est pas de faire de beaux dessins mais de s’avoir s’exprimer, trouver un nouveau langage qui vous permettra de traduire par le dessin une idée, un motif, afin de se faire comprendre auprès de tous. S’exprimer à travers le dessin, c’est se révéler, découvrir de nouveaux plaisirs, s’évader. »